Titre de la  thèse : Le groupe professionnel des professeurs des écoles primaires comoriennes : modalités d'accès au métier, représentations du statut social et de la profession, au début du XXIe siècle.

La présente recherche doctorale a pour ambition de comprendre : 1) les logiques sociales qui poussent des jeunes diplômés qui décident/cherchent à devenir enseignant du primaire. Autrement dit, qui sont les jeunes qui obtiennent actuellement le concours de recrutement ? Assiste-t-on comme en France, il y a une 30 d'année (Charles, 1988) à une lutte contre le classement social de la part de jeunes diplômé(e)s de l'université et issus des classes moyennes/supérieures pour obtenir un poste d'enseignant, garant d'une certaine sécurité de l'emploi et d'un salaire fixe. 2) la composition sociologique de ce groupe social en fonction des différentes générations qui le composent. Au cours des 30 dernières années, la composition sociale des enseignants a–t-elle évolué ? Cette évolution s'est-elle traduite par une féminisation du corps enseignant du primaire ? Par une diminution ou une augmentation de la promotion sociale des accédants ? 3) la manière dont ce groupe professionnel perçoit son statut social dans la société comorienne en prenant en compte le genre des enseignants, leur ancienneté dans le métier et leur lieu d'exercice (milieu urbain/rural) 4) les différentes manières d'exercer ce métier en 2016. Il s'agira d'analyser ici la manière dont les enseignants du primaire comoriens se représentent l'exercice de leur métier. Par rapport aux différentes missions officielles qu'ils doivent remplir, nous essayerons d'objectiver celles qu'ils/elles effectuent le plus facilement et celles qui leur posent parfois des difficultés. De même, il s'agira de comprendre les différentes valeurs qui animent ce groupe professionnel, autrement dit de dégager son éthos professionnel. 5) Enfin, une dernière question portera sur les conditions d'exercice du métier de ce groupe professionnel. Autrement dit, leurs conditions de travail ont–elles évoluées ? Si oui dans quel sens ? Les conditions de travail actuelles influent-elles positivement ou négativement sur la représentation de l'exercice du métier et l'idée qu'ils/elles se font de leur statut social ?

Sous la direction du Professeur Frederic Charles, cette Thèse est en préparation à Amiens , dans le cadre de École doctorale en Sciences humaines et sociales , en partenariat avec CURAPP-ESS Centre Universitaire de recherches sur l'Action Publique et le Politique. Epistémologie et Sciences et Sociales (laboratoire) depuis le 05-10-2016 .

Cliquez ici pour lire mon projet de recherche en thèse doctorale:

Description en Anglais : 

The present doctoral research aims to understand: 1) the social logics that push young graduates who decide/seek to become primary school teachers. In other words, who are the young people who currently win the recruitment exam? As in France, a 30 year ago (Charles, 1988), we are witnessing a struggle against social ranking on the part of young university graduates from the middle/upper classes in order to obtain a teaching position, guaranteeing a certain job security and a fixed salary. 2) the sociological composition of this social group according to the different generations that compose it. Has the social composition of teachers changed over the last 30 years? Has this evolution resulted in a feminization of the primary school teaching staff? By a decrease or an increase in the social promotion of new entrants? 3) how this professional group perceives its social status in Comorian society, taking into account the gender of teachers, their seniority in the profession and their place of practice (urban/rural environment) 4) the different ways of practicing this profession in 2016. The aim here is to analyze the way in which Comorian primary school teachers see themselves practicing their profession. In relation to the different official missions they have to fulfill, we will try to objectivize those that they carry out most easily and those that sometimes pose them difficulties. In the same way, it will be a question of understanding the different values that animate this professional group, in other words to identify its professional ethos. 5) Finally, a last question will deal with the conditions under which this professional group practises its profession. In other words, have their working conditions evolved? If so, in what direction? Do the current working conditions positively or negatively influence the representation of the practice of the profession and the idea they have of their social status?